• Accueil
  • > Liens
  • > la condition nécessaire à la liberté absolue
( 26 septembre, 2017 )

la condition nécessaire à la liberté absolue

Je compte les jours comme on compterait ses doigts.

Je regarde les nuits se suivre comme se suivraient des chants d’oiseaux

je contemple le ciel, il parait si loin ma foi !

Puis j’écoute les murmures nocturnes que je trouve si beaux !

Le bruit du train qui passe au loin me rappelle de belles aventures

le son de l’avion qui fend le ciel me fait rêver d’un nouvel horizon

De mon balcon, je vois des gosses jouer à ma devanture

comme je voudrais avoir leur insouciance ces polissons !

Mais la vie d’un adulte est tout autre

les enfants s’amusent et les grands pensent

et pendant que dans la boue il se vautrent,

toi tu te questionnes sur ta vie, sur son sens !

Et puis , je recompte les jours comme on compterait ses doigts

et ce que la nuit me propose est aussi monotone que routine

Ce soir comme les autres, je lirai un livre mais à haute voix

ou suivrai-je peut-être à la télé ce documentaire qui relate la vie de Poutine !

Et me revoilà au lendemain

les jours passent mais ne se ressemblent pas

les nuits sont pareilles, il n’y a pas de quoi se frotter les mains

Je sortirai aujourd’hui , c’est dehors que je prendrai mon repas

Et je compte derechef les jours comme on compterait ses doigts

La nuit viendra, je verrai bien ce qu’elle me réserve

en attendant, je prie pour ce que cette lassitude n’est raison de moi

je me couche en attendant que passe cette averse !

Pas de commentaires à “ la condition nécessaire à la liberté absolue ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|