• Accueil
  • > Archives pour septembre 2017
( 26 septembre, 2017 )

la condition nécessaire à la liberté absolue

Je compte les jours comme on compterait ses doigts.

Je regarde les nuits se suivre comme se suivraient des chants d’oiseaux

je contemple le ciel, il parait si loin ma foi !

Puis j’écoute les murmures nocturnes que je trouve si beaux !

Le bruit du train qui passe au loin me rappelle de belles aventures

le son de l’avion qui fend le ciel me fait rêver d’un nouvel horizon

De mon balcon, je vois des gosses jouer à ma devanture

comme je voudrais avoir leur insouciance ces polissons !

Mais la vie d’un adulte est tout autre

les enfants s’amusent et les grands pensent

et pendant que dans la boue il se vautrent,

toi tu te questionnes sur ta vie, sur son sens !

Et puis , je recompte les jours comme on compterait ses doigts

et ce que la nuit me propose est aussi monotone que routine

Ce soir comme les autres, je lirai un livre mais à haute voix

ou suivrai-je peut-être à la télé ce documentaire qui relate la vie de Poutine !

Et me revoilà au lendemain

les jours passent mais ne se ressemblent pas

les nuits sont pareilles, il n’y a pas de quoi se frotter les mains

Je sortirai aujourd’hui , c’est dehors que je prendrai mon repas

Et je compte derechef les jours comme on compterait ses doigts

La nuit viendra, je verrai bien ce qu’elle me réserve

en attendant, je prie pour ce que cette lassitude n’est raison de moi

je me couche en attendant que passe cette averse !

( 26 septembre, 2017 )

Parce qu’être père…

Parce qu’être père c’est aussi aller à la mer
avec sa progéniture et jouer à l’homme à tout faire.

Parce qu’être père c’est aussi niquer des mères,
défendre son enfant contre les vipères.

Parce qu’être père c’est aussi dire oui à un verre
car des fois tu as besoin de te mettre les idées claires

Parce qu’être père c’est aussi regarder par terre
à sa place, pour qu’il ne tombe pas dans un cratère.
Parce qu’être père c’est aussi s’envoyer en l’air
si tu ne veux pas exploser de colère.

Parce qu’être père c’est aussi penser à se taire,
le laisser commettre des erreurs et l’aider à se refaire.

Parce qu’être père c’est aussi dire ‘’je suis fier’’,
l’encourager et lui dire combien il t’est cher.

Parce qu’être père c’est aussi accepter de déplaire,
le papa doit être aussi, des fois, un donneur de leçon hors pairs.

Parce qu’être père c’est prendre soin de la mère,
Mariés ou pas il lui faut ses parents ‘’pairs’’

Parce qu’être père c’est aussi aimer l’amer,
car il va t’apporter histoires et affaires.

Parce qu’être père c’est aussi régler les questions agraires 
oui, il faut accepter lécher l’endroit où tu as vu sa vie s’extraire…

Car, Parce qu’être père c’est aussi contenter la mater
de ta progéniture sans qui tu ne saurais pas père.

Parce qu’être père c’est aussi être maître en argumentaire
et ne jamais user de la violence envers ta famille car c’est fragmentaire 

Parce qu’être père enfin, c’est servir de repère
car il faut que ton enfant puisse compter sur toi et que tu l’éclaire.
                Parce que tu es père.
|