( 6 mai, 2010 )

la littérature ne saurait être un hobby

<

J’ai en effet perçu il y a de cela quelque temps quelqu’un lancer <<la littérature(la lecture) est mon passe temps préféré, mon hobby.>>

Cette phrase des points de vue sémantique et syntaxique est l’une des plus correcte qui puisse exister. Ici, je ne m’intéresse pas à comment elle formée , ce serait d’ailleurs perdre son temps mais plutôt à son fond.

Il faut être littéraire pour percevoir dès audition que cette phrase est éclopée ,qu’elle jouit d’un non sens inouï. mais si vous n’êtes pas littéraire ce n’est pas grave. Cela arrive.

On me criera certainement <>mais savez vous ce que je répond à vous qui me lancer cela en pleine figure? Rien , pourquoi? Parce que vous ne comprendrez pas.

Ce qui m’irrite ici ce sont les mots «passe-temps et hobby » » qui ne sont rien d’autres que des synonymes. Il faut noter que quand vous décider parler français, il faut le parler normalement. Le français n’a rien à voir avec les autres langues .il est unique et a ses règles qu’il faut vaille que vaille respecter. je ne dirai pas « « week-end- » » au lieu de « « fin de semaine » » je ne dirai pas « « happy- end » » au lieu de « « dénouement heureux » ».Le français, le vrai n’a pas besoin de diggloties . Il regorge de toutes les expressions pour nous permettre de nous exprimer limpidement même si des fois il faut l’avouer ces expressions sont longues. Mais que voulez vous ? C’est la langue.

La lecture d’œuvres littéraires ne peut en aucun cas être considéré comme un  »passe temps  ».

On lit pour se comprendre et comprendre à la fois, on lit pour savoir ce qu’on ignore, on lit pour trouver des réponses à certaines interrogations , bref on lit pour vivre. Si votre lecture n’est imprégnée d’aucun de ces aspects , vous ne lisez pas , vous faites de la « « para-lecture , de la para-littérature » ».

Est-il possible possible que ma vie soit un passe temps pour moi?

Après une longue journée de travail,une fatigue sans nom s’est emparée de moi. Cela ne pouvait d’ailleurs en être autrement à force de fixer pendant des heures le même écran d’ordinateur. Et pour me relaxer, j’ai opté pour les jeux en ligne. le site web que j’ai choisi pour faire cet exercice m’en a proposé une multitude dont je pris un au hasard. Bizarrement ou pure coïncidence, ce jeu à une phrase introductrice qui fait office de slogan dont l’objectif est de motiver à jouer. La phrase slogan est celle-ci: «je suis(le jeu) votre passe-temps,l’excellent moyen pour vous faire perdre votre temps » »

un homme sensé, je veux dire un homme pensant n’a pas de passe temps . Chaque seconde, chaque minute, chaque temps qui s’écoule dans sa vie est très précieux , tellement précieux pour lui qu’il n’a pas envie de le laisser passer inutilement.

Chers amis,avouons le nous ; un passe-temps n’est-il pas un excellent moyen pour perdre son temps?

D’ailleurs quand avons nous de hobby si ce n’est pas quand on à rien a faire, quand on cherche une source d’évasion? Alors….

Franchement, comment est il possible que ma vie , que la quête du savoir, de la compréhension de soi et d’autrui soit un passe temps pour moi?

La littérature n’est pas que l’art, c’est l’essence même de l’art. La littérature c’est du sérieux. Lire est une recherche perpétuelle, ininterrompue du savoir ,de la connaissance de soi et de l’autre dans les livres. Ainsi donc , la littérature,ma littérature ne saurait être un hobby. Affirmer le contraire est une injure indisposante et mériterait d’être réprimander comme l’est quelqu’un qui ignore tout du Coran mais qui soutient de surcroît en pays musulman que Mahomet est un barbare: la guillotine.

Et bien sûr, des éternels insatisfaits me lanceront « tu ne t’amuses pas toi? » et je leur répondrai « quel amusement y a t-il de meilleur que le travail sérieux? »

enfin, faudrait pas que ceux qui zieutent des romans d’espionnages, des arlequins , des romans policiers bref toute la panoplie du même genre disent qu’ils lisent. s’ils le croient, j’ai une petite surprise pour eux .comme le disait Madonna après la lecture d’un livre à son fils « (…)il n’y rien dedans (…) »

Cette lecture c’est comme le dirait l’autre « du à côté de la plaque ». bref de la  »para-lecture ».

La lecture est instructive. Toute lecture qui n’offre rien de sérieux en retour n’en est pas une en réalité.

La littérature c’est mon moi et le moi de chaque littéraire. La lecture c’est ma vie et la vie de chaque véritable lecteur et non un vulgaire passe-temps.

Et la véritable phrase devrait être en réalité celle-ci: « la para-littérature(la para-lecture) est mon passe temps préféré,mon hobby » et je n’aurais rien dit. »

Ross patrick AZOGBONON

Pas de commentaires à “ la littérature ne saurait être un hobby ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|