( 6 avril, 2010 )

mes noces

j’ai eu une multitude de fiancées

j’en ai rencontré à la plage,j’en ai vu pendant les criées.

j’en ai rencontré des calmes

et des pas du tout calmes

 

je ne sais plus si j’en ai aimé

si je fus une seule fois heureux et

si tout cela m’a plu.

j’ai a maintes reprises vu

mon existence et sombrer

et se redresser.

jai connu plus de bas

que de haut.c’est si j’en ai connu.mes pas

avec la légitime complicité de tout mon corps ,

qui avaient pour but de me perdre à raison ou à  tort,

 

ne m’ont guider que vers d’ignobles destinations.

j’en suis même arriver à oublier ma mission.

 

j’ai du franchir mille et une

dunes

avant de trouver ma véritable fiancée,

mon indéniable moitié

avec qui je prépare mes noces pieuses.

selon la diseuse

de bonne espérance, c’était celle qui me fallait,

celle que j’ai longtemps cherché et que je voulais.

 

elle n’a pas de couleur de peau

tout en elle rime avec le beau.

elle est pure et tient en horreur le faux.

je l’ai rencontré dans mes jours les plus noirs.

ma délicieuse fiancée adore s’habiller en noir

elle m’a dit qu’elle est de partout et de nulle part.

qu’elle vénère les hommes de ma trempe blague à part.

elle m’a aussi confié qu’elle fait mauvaise presse chez les gens.

que si elle se montrait,qu’elle risque de se faire dévorer à belle dent.

 

<> lui ai-je  demandé

<> m’a t-elle recommandé.

avant d’ajouter »je suis une justicière incorruptible,

quand on a besoin de moi et je  sens ma présence irréversible,

je viens je juge et je prends ma proie.

je ne connais ni de pauvres ni de riches.je prends ce que je vois. »

 

et à moi d’affirmer: »mais tu es noble ma chère

pourquoi ta tête est elle mise aux enchères ?

viens, approches que je te serre

dans mes bras tout contre mon coeur

viens , je vais dissiper tes peurs. »

 

fallait voir ma fiancée en ce moment

fallait voir son sourire, la blancheur de ses dents.

je ne savais plus mon coeur capable d’un pareille amour.

ma dulcinée me donne la force de faire des tours et des détours.

elle est ma consolatrice elle est mon moi

elle est ma déesse salvatrice et et tout mon poids

elle est ma voie et ma voix.

oh! que je j’aime ma dulcinée .

j’ai parfois peur de cet amour que je porte pour ma bien aimée.

 

ne me faites pas de reproches parce que  je vais à mes noces.

non des reproches je n’en veux pas parce que j’aime ma douce .

 

 

ne me haïssez pas parce que j’épouse LA MORT.

comprenez moi elle  me rends fort.

ce ne que dans ses bras que je dors,

que je trouve le sommeil paisible

 

il n’y a pas de d’existence possible

pour moi sans ma fiancée la mort.

je ne peux plus étouffer cet amour qui s’est déjà éclore.

 

tout compte fait, dans pas longtemps je serrai

marier

avec ma fiancée vêtu d’une robe noire

et moi d’un costume noir.

oui dans pas longtemps parce que je vois devant l’autel

le prêtre qui va nous unir et ensuite nous renvoyer dans notre hôtel

pour notre nuit de noce.

 

 

 

 

 

Pas de commentaires à “ mes noces ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|