( 12 mars, 2010 )

la pluie

déjà presque vingt ans .

d’ailleurs on ne se souvient plus du temps

que la nature  a refusé toute clémence à notre égard.

tout se meurt et tout s’égarre.

 

je suis né dans cette catastrophe dépaysante.

nous n’avons jamais connu la pluie bienfaisante.

non jamais.d’ailleurs nous ignorions son existence

parce que nous n’avons connu que l’abondance

de sa demi-soeur la secheresse .

la pluie étant devenue notre ex.

 

je ne me souviens plus de ce que m’ont les anciens

je sais seulement que chacun  était devenu un allien

pour son prochain.pour avoir une goutte  d’eau

on était prêt à briser les os

à son voisin.on mourrait en flot

chacun portait éfficacement son fardeau

dans son dos.

 

on était des morts vivants

personne n’avait de poids. tout le monde est  aussi léger que du vent

 

nous en sommes même arriver

à nourrir des gens pour qu’ils puissent uriner.

urine qui nous servait d’eau par la suite

on conservait bien le tout;on ne tolerait pas  de fuite

et les femmes étaient les meilleures dans ce domaine.

c’est pratiquement la seule bésogne où elles nous elles nous dominent:

uriner abondamment

après avoir manger dangereusement.

 

au début , on buvait le lait des animaux.

mais la chaleur était trop et les maux

étaient insupportables pour eux alors , ils disparurent

et seules leur peaux nous servent maintenant de parrure,

de tapis et de  natte.

 

puis brusquement,on ne sait plus comment, à catte date ,

il s’était mis à pleuvoir .

il fallait venir voir .

cela a commencé d’abord nonchalamment

et après vaillement.

 

nous sommes heureux mais nous avons eu trop de mort

trop de peur et maintenant, il faut qu’on dort

 

la pluie est là

mais nous , nous sommes las.
 

 

 

Pas de commentaires à “ la pluie ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|