• Accueil
  • > Archives pour janvier 2010
( 26 janvier, 2010 )

Je te le jure

je te jure que si nous nous marions,
je te ferai faire des voyages en avion.
tout ce qui te plaira, je te l’achèterai
de présents je te comblerai.

Mais quelques temps après tu seras malheureuse
je te deviendrai une personne affreuse.
ta vie ou plutôt notre vie de couple te sera hideuse.

par contre, je te ferai bien l’amour
tu me désireras tous les jours
je te ferai rire aux éclats
tu auras à chaque instant le film de nos ébats.
je te ferai t oublier je t’épaterai

mais je t’assure que je te battrai
que je te ferai et crier et pleurer
je serai ton soucis permanent
je te violenterai en te mentant.

je te causerai de gros problèmes
mes conneries te rendront blême.

hormis cela,
avec moi
tu connaîtras le monde
les soirs quand la ville s endormira, on fera la ronde
nos soirées en tête à tête te seront inoubliables
je te ferai te sentir et forte et redoutable.

mais je te jure qu’une fois marier
tu me méconnaîtras en entier
je guiderai notre couple d’une main de fer
et toi tu n’hésiteras pas à me comparer à Lucifer

malgré cela,
faudrait que tu saches que moi
je suis ta seule chance.
grâce à moi, tu auras une nouvelle existence.
des histoires d’enfants je t’en raconterai
tous les soirs ou presque je te bercerai.

mais il est évident qu’avec moi
tu n’auras pas le choix

une fois marier, tout s’accomplira je te le jure
tu auras le temps de constater que je ne suis pas parjure

fuir pour aller chez tes parents
te plaira mais tu me trouveras trop craquant
pour m’abandonner
parce que je t’aurais trop donner

je te jure que tu seras indécise
parce que je t’aurai soumise
tu n’auras pas de révolte dans le sang
ton soucis sera de me plaire de temps en temps

mis à part cela
faudrait que tu saches que je te chouchouterai
quand tu seras malade.souffrante, je te cajolerai
je te ferai des cadeaux immenses
je te mènerai pêcher à la nasse.

mais je te jure que je te tuerai si tu me disais:
<>
je ferai de toi une esclave indéfiniment
je te surveillerai durement

après ces moments, je t’emmènerai danser
tu te feras belle pour aller me chanter
des chansons d’amour dans des karaoké
de ta vie et de ton monde ,je serai la clé

tout ce que je te dis se passeras je te le jure
parce que tu sais que je ne suis pas parjure

« maintenant, à toi de voir
si cela vaut le coup de vivre avec moi
tu sais que je t’adore et te déteste
et je sais que je suis ton pis et ton meilleure et le reste

alors si tu aimes les secousses, viens!
si tu adores les agitations , viens!
si tu veux un époux double , viens!

 

j’attends ta réponse et saches que malgré tout je t’aime.

( 5 janvier, 2010 )

lire:ma vie

lire:ma vie dans Liens moz-screenshotimgblog020905livres.jpg
ma vie ,si  j’en ai une, je la dois à mes livres.

ces petits bouquins de rien du tout qui me rendent libre

et sobrement ivre .

 

que pourrai-je sur terre sans mes Konsalik?

comment serai- sans Don Quichotte et toute sa clique?

absolument rien du tout puisqu’ils sont les derniers

soupirs de mon être anéantit dans son entier.

ce n’est pas me vanter.non.lire c’est ma vie

sans livres mes , mon existence serait encore pis.

je serais mort sans savoir qui je suis .

car que puis-je faire sans mes Allan Edgar Poe?

sans Kipling , Mac Phee et son breslo?.

évidement rien.car je considère

mes livres comme Munichandra considère

les êtres innocents nés d’une mère .

 

si lecture

était considérée comme rupture

avec l’éthique

je serai le plus immoral de toute l’Afrique.

si lire était synonyme d’enfer

je serai le premier à m’y rendre par les chemins de fer.

puisque je peux rien sans Walter Scott et Milton

sans Robin des bois et Chesterton

sans henri Pourrat

et Aventura

 

quel serait mon sort

sans Philes Réné-Victor?

qu’adviendrait-il de moi sans Hugo et Chateaubriand

sans Mérimée ,Breton ,Soupault et sans les marchands

d’esclaves de Ouologuem

dans le pays du Nakem?

 

pourrai-je avoir une  vie sans Kourouma

sans Adiaffi et Laye Camara?

comment pourrai-je prétendre exister

sans avoir connu la liberté

de Mabanckou Alain

sans avoir été présent avec l’absent de Rapon Alain?

 

que dirais-je de mon passage

sur terre si n’avais pas fais de ravage

dans les oeuvres en flots

de Lilian kesterloot?

 

pourrais-je m’appeller homme

sans connu O. B. Quenum?

sans m’être balader avec mes  Ken Bugul?

pourrai-je faire usage de ma gueule

dans l’univers sans avoir connu Biton Coulibaly

et Couao-Zotti ?

 

pourai-je tenir tête à la vie

Sans Yves Dogbé et pis

m’aurait -il été possible de sortir de mes chagrins qui

m’enlisent sans Pham Van Ky?

sans Némours ,Dékora , irish , Vernes et le vieux Hemingway?

serai-je moi sans Aragon et Louise l’Abé

sans Kathérine Mansfield et Huxley?

m’aurait-il été possible d’avoir le sourire

sans avoir lu tout ce  qu’a pu écrire

Chaucer, Pope , et Shakespeare?

n’aurrais-je pas toujours marre

de la vie sans Donne et Rétamar?

pour être succinct , je dirai que sans eux

je ne mènerai pas cette vie de débauche ou de pieux

dans laquelle je me sens si fier sur cette terre

dont l’objectif était de me faire taire.

oui! un mutisme meurtrier

dans lequel je me verrai catapulter

par cette vie qui est plus qu’assassine .

je serais une loque humaine sans W. Sassine

ignorant comme un musulman qui ne connaît pas la médine.
j’aurais été  un déchet humain,

 

un malade, le contraire de malin

sans Nagognime Urbain Dembelé

Rimbaud, baudelaire et Mallarmé.

bref mes livres me font vivre autrement

ils me permettent de tout dire librement.

et cela est normal vu le nombre d’axel Torn

que j’ai dans la tête.une tête qui refuse le terne, le morne.

 

je serais tombé plus bas que la poussière , plus bas

que je ne sais plus quoi

si je n’avais pas  mes Hamadou Hampaté Bâ.

 

pour tout clore ,

je dirai que mes efforts,

tout ce que j’ai pu faire , dire ou écrire                                           pilelivres.gif

je le dois mes livres et ce sans mentir.

 

même si  je ne vie pas et ne fais qu’exister ,

je le dis: en vérité

je n’aurais ni rimes ,ni proses, ni vers.je serais une personne folle

sans mes Aminata Sow Fall.

 

oooooooh! que je respire de bonnes bouffées d’air

avec mes Balzac et Molière

avec mes Nouwligbèto , Pliya et Rousseau.

mes Wilde sans qui je serai sur le carreau.

lire, c’est tout simplement ma vie.

 

51hsn9e2j9lsl500aa240.jpg

|