• Accueil
  • > Archives pour novembre 2009
( 17 novembre, 2009 )

L’histoire d’une vie qui commence à l’envers(celle de mon mal)

« Quand vous pèse un poids insupportable, un vide béant ,vous vous demandez si un jour il vous sera possible de l’envoyer balader dans l’oubli.Mais au bout de quelques temps , vous vous rendez compte qu’au lieu de se contenter de s’accoler à vous d’être un poids une plaie incurable ;qu’il est en vous , qu’il se confond à vous et devient vous.

L'histoire d'une vie qui commence à l'envers(celle de mon mal) dans Liens moz-screenshot azibock

On oublie jamais.On peut pardonner.les circonstances de la vie qui vous ont les plus marqué deviennent malgré vous,vous.Tout est mis en oeuvre par l’existence, la nature pour vous le rappeler chaque fois.Une insipide solitude teintée d’une peur viscérale de vous hante .Une hideuse antipathie pour la vie s’empare de vous.

Levous ronge au plus profond de vous .Les larmes se refusent à vous mais se présentent constamment à vos yeux et disent quand il s’agit de couler

Le rire, le sourire même quand ils se dessinent sur vos lèvres ne sont rien d’autres que des injures proférées à l’encontre de la vie.Ils sont là par manque de pleures.ils sont plus amers que les larmes.Ce sont en fait des venins.

vous allez, vous venez.Les gens vous regardent et vous disent sans soucis.

vous allez vous venez.les gens vous regardent et vous envient.

Proposez leur   une infime partie de vos peines.

diront-ils.

et vous vous répétez le avec un sourire narquois.

il faut être  à votre place pour savoir que quand on à eu trop mal on cesse d’avoir mal.trop de mal tue le mal.vous ne « savez »plus le mal vous savez juste que vous êtes  un mort à qui la  nature refuse un cercueil pour le simple plaisir de vous voir errer avec vos pleures internes vos sourires effacés et le poids de votre mal.

il faut connaître ce que vous avez pour ne plus savoir ce qu’il faut dire .

vous avez beau vouloir vous accrochez à la vie  mais l’existence vous fait des  » propositions » qui vous découragent et vous rappellent que vous n’êtes en fait qu’une loque humaine .

On oublie jamais.paraît-il qu’il y ait des maux qui vous font de l’ombre même  dans la tombe .Et je dis ce que j’ai toujours dit:<

azibock

( 17 novembre, 2009 )

visiteur insolite

Il ne prend pas le temps de frapper à votre .C’est selon son humeur .Il entre chez vous timidement ou brusquement.Vous perdez peu à peu le sommeil ou vous le perdez « fatalement ».je dis c’est selon.C’en est fait de vous.vous êtes mort ou vous êtes heureux éternellement(quoique cela soit rare).vous avez beau jouir d’une force herculéenne.quant-il vous rend visite sincèrement, vous devenez aussi fragile qu’un poux , aussi con qu’une bête, aussi bête que je ne sais plus quoi.L’existence vous abandonne et la vie vous revient.vous avez beau lui fuir -ignorant tu fuis avec lui!

il ne te lâche plus d’une semelle.il sème à la fois et le vent et la tempête  et l’ouragan dans ta vie.visiteur insolite j’ai dit.il chamboule tout dans ta vie mais il  ne te rends  pas aveugle.oui.il n’abrutit point au contraire..

Quand il te rends visite c’est en fait pour mésurer ta capacité à l’apprécier, à l’héberger.Tes capacités de compréhension,de fermeté,de discernement et de pardon sont mises à l’epreuve.quand tu l’apprécies mal ,il claque la porte de chez toi et s’en va et c’est à ton tour de le rechercher.Crois-moi il te seras difficile de le retrouver .Et toi tu vivras avec la pensée de lui.

|